MyMemory, World's Largest Translation Memory
Click to expand

Language pair: Click to swap content  Subject   
Ask Google

You searched for: traduction gratuite fracais arab    [ Turn off colors ]

Human contributions

From professional translators, enterprises, web pages and freely available translation repositories.

Add a translation

French

Arabic

Info

Traduction

ترجمةque fait-elle assise à l’écart, le menton dans sa main et le coude au genou, plus morne que le désespoir, plus pâle que la statue d’albâtre qui pleure sur un tombeau ? Du coin de sa paupière une grosse larme roule sur le duvet de sa joue, une seule, mais qui ne tarit jamais ; comme cette goutte d’eau qui suinte des voûtes du rocher et qui à la longue use le granit, cette seule larme, en tombant sans relâche de ses yeux sur son cœur, l’a percé et traversé à jour. Edwige, blonde Edwige, ne croyez-vous plus à Jésus-Christ le doux Sauveur ? doutez-vous de l’indulgence de la très sainte Vierge Marie ? Pourquoi portez-vous sans cesse à votre flanc vos petites mains diaphanes, amaigries et fluettes comme celles des Elfes et des Willis ? Vous allez être mère ; c’était votre plus cher vœu ; votre noble époux, le comte Lodbrog, a promis un autel d’argent massif, un ciboire d’or fin à l’église de Saint-Euthbert si vous lui donniez un fils. Hélas ! hélas ! la pauvre Edwige a le cœur percé des sept glaives de la douleur ; un terrible secret pèse sur son âme. Il y a quelque mois, un étranger est venu au château ; il faisait un terrible temps cette nuit-là : les tours tremblaient dans leur charpente, les girouettes piaulaient, le feu rampait dans la cheminée, et le vent frappait à la vitre comme un importun qui veut entrer. L’étranger était beau comme un ange, mais comme un ange tombé ; il souriait doucement et regardait doucement, et pourtant ce regard et ce sourire vous glaçaient de terreur et vous inspiraient l’effroi qu’on éprouve en se penchant sur un abîme. Une grâce scélérate, une langueur perfide comme celle du tigre qui guette sa proie, accompagnaient tous ses mouvements ; il charmait à la façon du serpent qui fascine l’oiseau. Cet étranger était un maître chanteur ; son teint bruni montrait qu’il avait vu d’autres cieux ; il disait venir du fond de la Bohême, et demandait l’hospitalité pour cette nuit-là seulement. Il resta cette nuit, et encore d’autres jours et encore d’autres nuits, car la tempête ne pouvait s’apaiser, et le vieux château s’agitait sur ses fondements comme si la rafale eût voulu le déraciner et faire tomber sa couronne de créneaux dans les eaux écumeuses du torrent. Pour charmer le temps, il chantait d’étranges poésies qui troublaient le cœur et donnaient des idées furieuses, tout le temps qu’il chantait, un corbeau noir vernissé, luisant comme le jais, se tenait sur son épaule ; il battait la mesure avec son bec d’ébène, et semblait applaudir en secouant ses ailes. — Edwige pâlissait, pâlissait comme les lis du clair de lune ; Edwige rougissait, rougissait comme les roses de l’aurore, et se laissait aller en arrière dans son grand fauteuil, languissante, à demi morte, enivrée comme si elle avait respiré le parfum fatal de ces fleurs qui font mourir. Enfin le maître chanteur put partir ; un petit sourire bleu venait de dérider la face du ciel. Depuis ce jour, Edwige, la blonde Edwige ne fait que pleurer dans l’angle de la fenêtre. Edwige est mère ; elle a un bel enfant tout blanc et tout vermeil. — Le vieux comte Lodbrog a commandé au fondeur l’autel d’argent massif, et il a donné mille pièces d’or à l’orfèvre dans une bourse de peau de renne pour fabriquer le ciboire ; il sera large et lourd, et tiendra une grande mesure de vin. Le prêtre qui le videra pourra dire qu’il est un bon buveur. L’enfant est tout blanc et tout vermeil, mais il a le regard noir de l’étranger : sa mère l’a bien vu. Ah ! pauvre Edwige ! pourquoi avez-vous tant regardé l’étranger avec sa harpe et son corbeau ?… Le chapelain ondoie l’enfant ; — on lui donne le nom d’Oluf, un bien beau nom ! — Le mire monte sur la plus haute tour pour lui tirer l’horoscope. Le temps était clair et froid : comme une mâchoire de loup cervier aux dents aiguës et blanches, une découpure de montagnes couvertes de neiges mordait le bord de la robe du ciel ; les étoiles larges et pâles brillaient dans la crudité bleue de la nuit comme des soleils d’argent. Le mire prend la hauteur, remarque l’année, le jour et la minute ; il fait de longs calculs en encre rouge sur un long parchemin tout constellé de signes cabalistiques ; il rentre dans son cabinet, et remonte sur la plate-forme, il ne s’est pourtant pas trompé dans ses supputations, son thème de nativité est juste comme un trébuchet à peser les pierres fines ; cependant il recommence : il n’a pas fait d’erreur. Le petit comte Oluf a une étoile double, une verte et une rouge, verte comme l’espérance, rouge comme l’enfer ; l’une favorable, l’autre désastreuse. Cela s’est-il jamais vu qu’un enfant ait une étoile double ? Avec un air grave et compassé le mire rentre dans la chambre de l’accouchée et dit, en passant sa main osseuse dans les flots de sa grande barbe de mage : « Comtesse Edwige, et vous, comte Lodbrog, deux influences ont présidé à la naissance d’Oluf, votre précieux fils : l’une bonne, l’autre mauvaise ; c’est pourquoi il a une étoile verte et une étoile rouge. Il est soumis à un double ascendant ; il sera très heureux ou très malheureux, je ne sais lequel ; peut-être tous les deux à la fois. »

Last Update: 2014-07-13
Usage Frequency: 1
Quality:
Reference: Wikipedia

Traduction automatique

ترجمة آلية

Last Update: 2014-08-03
Usage Frequency: 1
Quality:
Reference: Wikipedia

sxs sxs arab

SxS sxs العربية

Last Update: 2014-08-05
Subject: General
Usage Frequency: 1
Quality:
Reference: Anonymous

goobrassage d'un uterusgle tradiction francais arab

جوجل tradiction العربية الفرنسية

Last Update: 2014-08-06
Subject: General
Usage Frequency: 1
Quality:
Reference: Anonymous

vedio xx arabe xxl

فيديو س س XXL العربية

Last Update: 2014-08-06
Subject: General
Usage Frequency: 1
Quality:
Reference: Anonymous

CONFEDERATION DES REGROUPEMENTS DE DAHIRAS AHIBAHIL KHADIM LÎ NUSRATI DÎNIL QAWÎM ---------------------------------------- REGROUPEMENT DES SECTIONS ------------------------------------------ LE BUREAU NATIONAL (B.N) PROCES-VERBAL DE REUNION N°1 Les membres du Bureau National du Regroupement de Dahiras Ahibahoul Khadim Li Nusrati Dînil Qawîm des Sections se sont réunis en 1ère séance, le dimanche 13 juillet 2014 à 11 heures à Touba Darou Khoudoss (Keur Cheikh Mbaye). En prélude à l’ouverture de la séance, Serigne Mouhamadou Moustapha Mouhamed Mbacké, Fondateur et Président de la Confédération, est venu honorer de sa présence cette première rencontre du Bureau National et formuler sa bénédiction. La séance a été aussi honorée par la présence et la participation active de : - Serigne Fallou Mouhamed Mbacké : Conseiller Technique du Président - Serigne Ibrahima Boye : Conseiller Technique du Président - Serigne Abdou Lo chargé de mission du Président - Serigne Khadim Gaye venu représenter Serigne Moustapha Gaye : Administrateur du Regroupement des Cheikhs. - Serigne MBaye SECK venu représenter Serigne Bara Lo : Administrateur du Regroupement des Diamaahatou Mouridina Sadixin. Après le départ du Président fondateur, Serigne Lamine Bara Mouhamed Mbacké Administrateur du Regroupement a souhaité la bienvenue à l’assistance, un bon déroulement de la séance et un plein succès à notre mission avant d’instruire le secrétaire général Cheikh Mbacké de conduire la réunion. Le bureau de séance est ainsi composé de : - Président : Serigne Lamine Bara Mouhamed Mbacké Administrateur du Regroupement - Modérateur : Cheikh Mbacké Dieng Secrétaire Général - Secrétaire : Ibra Seye Secrétaire Administratif : appuyé par ses adjoints : Babacar MBaye et Cheikh Thiam. Suite à la présentation de ce bureau par Cheikh Mbacké Dieng, l’ordre du jour proposé dans la convocation a été adopté par l’assistance. A savoir : 1) Prise de contact 2) Partage des orientations statutaires et des directives du Marabout 3) Elaboration de la feuille de route du Regroupement 4) Questions diverses Déroulement de la séance. Point 1 : Prise de contact La procédure adoptée est que le secrétaire administratif fasse un appel des membres, des postes qu’ils occupent dans le Bureau National et de leurs Sections d’appartenance. Chaque membre appelé se lèvera pour être reconnu physiquement par les autres. Cette procédure effectuée a permis à la fois de faire le pointage des représentations des sections, de la présence des membres, le complément du répertoire des téléphones et de la remise à chaque section d’un exemplaire des statuts, du règlement intérieur, du bureau confédéral et du bureau national. A la réunion de ce jour : - 18 Sections/20 sont représentées et 2 excusées - 82 membres /94 sont présents et 12 membres se sont faits excusés [Voir la feuille de présence en annexe]. Point 2 Partage des orientations statutaires et des directives du Marabout Le Modérateur a fait une lecture commentée des dispositions des statuts relatives aux orientations. Il s’agit pour l’essentiel : - d’unifier ses membres, de tisser entre eux des liens de solidarité, d’entre aide, de fraternité et d’amour. - de veiller à leur formation morale et religieuse - de créer des projets de développement économique, communautaire, culturel et social - d’implanter un institut d’éducation, d’enseignement et de formation dénommé « Al Mahat Watani li Tahlim wa Tarbiya » - de créer une Fondation dénommée « Fondation Serigne Mouhamed Mbacké Sokhna Lo » devant perpétuer les œuvres philanthropiques du parrain - d’organiser et d’insuffler un souffle nouveau au Magal de Touba Darou Khoudoss et au Gamou à Taïf Il mettra ensuite l’accent sur l’attachement particulier du fondateur à l’atteinte de deux objectifs qui lui sont chers : l’éducation et la santé des enfants, la solidarité. Le volet éducation devra se réaliser par la prise en charge des enfants dans un cursus scolaire qui commence par l’apprentissage du coran jusqu’à l’enseignement secondaire en passant par l’élémentaire et le moyen. Durant tout leur cursus scolaire, il est prévu un système de prise en charge sanitaire des enfants. Quant à la solidarité et l’entraide, elles devront être une réalité vécue par tous. Il a rappelé les premiers actes posés par le CHEIKH : - Deux terrains que le Cheikh a mis à la disposition de la Confédération : ♦ un à Darou Minane Nibodji, pour la construction d’école allant du cycle primaire au secondaire, de centres de formation professionnelle et de structures de santé pour les enfants ♦ un à Touba pour la construction du siège de la Confédération et d’autres structures (CEM, lycée, Structure de santé) Remarque : ce point n’a pas nécessité un débat immédiat. Point 3 Elaboration de la feuille de route du Regroupement Après l’introduction par le modérateur de ce point, axée essentiellement sur la recherche de voies et moyens de faire fonctionner les structures du regroupement, le débat est ouvert avec une liste de 25 intervenants qui ont pris tour à tour la parole. Il s’agit de : - Serigne Abdoulaye Fall Moussa - Serigne Massylla Sylla - Serigne Modou Kane - Serigne Dame Lo - Serigne Cheikh Naîdé Dia - Serigne Cheikh Mbacké Sène - Serigne Moustapha Sambe - Serigne Babacar Mbaye - Serigne Massamba Seck - Serigne Moustapha Diaw - Serigne Ndiogou Fall - Serigne Mbaye Seck RDMS - Serigne Ibahima Boye CT - Serigne Cheikh Thiam - Serigne Cheikh Ndiaye Sikim - Serigne Abdou karim Kane - Serigne Moustapha Lo - Serigne Kamal Dia - Serigne Mayoro Kébé - Serigne Moustapha Diop Ndiéck - Serigne Modou Fall - Serigne Malick Dème - Serigne Mokhtar Thiane - Serigne Khadim Gaye R.C - Sokhna Mame Bousso Mbacké Ces intervenants se sont prononcés essentiellement sur : - la nécessité d’avoir les documents, procès-verbaux et rapport en version arabe, wolof voir en d’autres langues. - la préparation du Magal Mouharam 2014 et du Gamou : les moyens à mettre en œuvre (les Sasses, l’organisation, une bonne et large information sur le sens de ce magal, à travers des supports techniques appropriés). - le point sur le passif (vente des cartes de membres, le recensement correcte des membres de chaque dahira avec leurs profession, la nécessité d’avoir les corps de métier, la formation des commissions techniques). - les opportunités qui s’offrent au mouvement dans ses volets : éducation, social et de développement - un récépissé pour la confédération - la création de daras dans les sections et de centres professionnels de requalification des enfants qui ne peuvent pas poursuivre correctement leurs études - le problème du découpage de la section de Sagatta - l’union constante des cœurs et des esprits - la nécessité avoir pour les projets de constructions, un prototype de plan et un bilan chiffré pour saisir les opportunités qui peuvent être externes. - la mise sur pied de la Fondation Serigne Mouhamed Mbacké Sokhna LO Le modérateur après échange avec le l’Administrateur Président de séance, a fait la synthèse des propos, répondu aux questions des un et fixé les décisions à retenir axées dans le court et le moyen terme. En court terme, - Une réunion en inter commission est retenue pour le 10 août 2014 à 11h à Touba avec comme objectif définir un projet de programme d’activités pour chaque département. - Une commission composée de Serigne Moustapha Lo, de Serigne Modou Kane membres (qui avaient en charge la vente des cartes) et le Secrétariat administratif est chargée de faire le point sur la vente des cartes par sections (les cartes reçues, leurs montants, les sommes versées, les placées non versées et les non placées) - Après la mise au point du passif, la vente des cartes se fera via la coordination des hommes et celle des femmes. - Une commission déterminera dans un bref délai, les cotisations de chaque section selon sa taille pour les besoins du Magal Mouharam et le gamou de l’année 2014 et des cotisations individuelles pour le fonctionnement du bureau. En moyen terme, - Une tournée nationale se fera pour la réorganisation des sections et l’installation des dahiras des sections. - Une commission technique se chargera de la traduction des textes en version wolof. Les autres points évoqués concernant les structures d’éducations et les projets suivront. Après cette synthèse du modérateur, Serigne Fallou Mouhamed Mbacké a pris la parole pour dire qu’à travers ce qu’il a entendu ici, la présence des membres, le degré d’engagement des intervenants, la qualité de la conduite de la réunion et la richesse des débats, il est satisfait et rassuré que Serigne Moustapha réussira sa mission . Il n’a pas manqué de mettre l’accent sur les recherches de fonds propres et de ne se tourner que vers les coopérations qui respectent les percepts de l’islam qui nous permettent de sauvegarder notre identité de musulman et notre dignité. En rapport avec la situation du pays, il dira que Serigne Cheikh Mbacké Gaîndé Fatma avait toujours refusé l’inacceptable, et nous devons suivre ses traces. Concernant le Magal Mouharam et le Gamou à Taîf une très bonne communication devra se faire et même la tenue d’un CRD est une nécessité. Ce fut ensuite les mots de la fin et la prière de clôture de Serigne Lamine Bara Mouhamed Mbacké et la séance levée à 16h45mn. Touba, le 13 juillet 2014 Le Modérateur le Secrétaire de séance. Cheikh Mbacké DIENG Ibra SEYE Le président de séance Serigne Lamine Bara Mouhamed MBACKE Français

لغة فرنسية

Last Update: 2014-08-05
Usage Frequency: 1
Quality:
Reference: Wikipedia

mosiqeu de balti et rabe gratuitr

mosiqeu من gratuitr بالتي ورابي

Last Update: 2011-06-02
Subject: General
Usage Frequency: 3
Quality:

Add a translation