Usted buscó: koncesionarjem (Esloveno - Francés)

Contribuciones humanas

De traductores profesionales, empresas, páginas web y repositorios de traducción de libre uso.

Añadir una traducción

Esloveno

Francés

Información

Esloveno

nadzor nad koncesionarjem mora biti učinkovit, vendar ni nujno, da je posamezen.

Francés

il importe que le contrôle exercé sur l’entité concessionnaire soit e í e ct if, mais il n’est pas indispensable qu’il soit individuel.

Última actualización: 2014-02-06
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Esloveno

upravljanje frekvenc (usklajevanje, pravica do uporabe, odnosi s koncesionarjem),

Francés

la gestion des fréquences (coordination, droit d’utilisation, relations avec le concessionnaire),

Última actualización: 2017-04-08
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Esloveno

sprva je podjetje pne izvajalo neposredne pritiske z občasnim posredovanjem, da bi nekaterim koncesionarjem omejilo prodajo na tuje trge.

Francés

en premier lieu, pne a effectué des pressions directes en intervenant occasionnellement pour limiter les ventes à l’exportation de certains concessionnaires.

Última actualización: 2014-11-06
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Esloveno

kot razlog je komisija navedla sistematično omejevalno politiko dobav in premij ter neposredno prepoved izvozov končnim potrošnikom in koncesionarjem za opel, ki imajo sedež v drugih državah članicah.

Francés

la commission a relevé une stratégie systématiquement restrictive en matière d’approvisionnement et de primes ainsi qu’une interdiction directe des exportations aux consommateurs finals et aux concessionnaires opel établis dans d’autres États membres.

Última actualización: 2017-04-25
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Esloveno

galileo bo zgrajen in se bo uporabljal v sodelovanju z zasebnim koncesionarjem – konzorcijem, ki ga bo sestavljalo osem partnerjev, predstavnikov celotne evropske vesoljske industrije.

Francés

la construction et l’exploitation de galileo se feront en partenariat avec un concessionnaire privé, un consortium composé de 8 partenaires représentant l'ensemble de l'industrie spatiale européenne.

Última actualización: 2017-04-25
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Esloveno

razvoj in dejavnost dobavitelj motornih vozil v okviru koncesijskih pogodb sprejme ukrep, ki izvozne prodaje izvzame iz sistema premij, ki jih da koncesionarjem, saj vplivajo na ekonomske pogoje teh transakcij.

Francés

toutefois, l’article 39 ce s’oppose à ce que le montant des pensions perçues d’institutions d’un autre État membre soit pris en compte si des cotisations ont déjà été versées dans cet autre État membre sur les revenus d’activité perçus dans ce dernier État membre.

Última actualización: 2014-02-06
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Esloveno

nazadnje je treba opozoriti, da je sklenitev pogodbe med javnim organom oblasti, ki podeljuje koncesije, in pogodbenim koncesionarjem obvezna, ker določa odgovornosti vsake stranke v skladu s predlogi zakonov zadevnih držav.

Francés

il doit enfin être rappelé que la conclusion d'un contrat entre l'autorité publique concédant et le concessionnaire du contrat est obligatoire en fixant les responsabilités de chacune des parties à l’instar de ce que propose la loi des pays concernés.

Última actualización: 2017-04-08
Frecuencia de uso: 2
Calidad:

Esloveno

(12) sprva je podjetje pne izvajalo neposredne pritiske z občasnim posredovanjem, da bi nekaterim koncesionarjem omejilo prodajo na tuje trge. podjetje pne je izvajalo pritiske predvsem s pomočjo zaposlenih v account managers dealernet (amd), ki so kot del storitev uvoznika odgovorni za prodajo vozil. v delu poročil o inšpekcijskih pregledih teh zaposlenih v amd so bile omenjene prodaje vozil potrošnikom, ki prebivajo v tujini. pripombe teh zaposlenih v amd, omenjene v odločbi, dobijo pravi smisel šele ob dejstvu, da je moral biti izvoz s stališča podjetja automobiles peugeot sa povsem izjemnega značaja. drugi primeri potrjujejo izvajanje pritiskov za dosego istega cilja in katerega izvajanje se ni opiralo na zaposlene v amd. neposredna posredovanja so zadevala osem koncesionarjev med leti 1997 in 2001.

Francés

(12) en premier lieu, pne a effectué des pressions directes en intervenant occasionnellement pour limiter les ventes à l’exportation de certains concessionnaires. pne a mis en œuvre ces pressions notamment à travers ses account managers dealernet (amd), employés faisant partie du service en charge des ventes de voitures de l’importateur. dans une partie des rapports de visite de ces amd, mention était faite des ventes de véhicules à des consommateurs résidant à l’étranger. les remarques de ces amd relevées dans la décision ne trouvent leur sens que dans un contexte où les exportations devaient, du point de vue d’automobiles peugeot sa, conserver un caractère tout à fait exceptionnel. d’autres exemples confirment l’exercice de pressions visant le même objet et dont la mise en œuvre ne s’appuyait pas sur les amd. les interventions directes ont concerné huit concessionnaires entre 1997 et 2001.

Última actualización: 2008-03-04
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Referencia: Anónimo

Esloveno

(20) toda od januarja 1997 dalje je bilo v letnih okrožnicah, poslanih vsem koncesionarjem, glede izvajanja novega sistema premij, potrjenih z drugimi poskusnimi elementi, predvideno, da so se pri izplačilu premije upoštevala samo tista osebna vozila, registrirana na nizozemskem trgu. zato vsak koncesionar, ki je v celoti dosegel te prodajne cilje na ozemlju in si je torej pridobil pravico do premije, kljub temu ni bil upravičen do tako pridobljene premije za plačilo (ali izplačilo) te pravice, če je prodajal potrošnikom nerezidentom. tak sistem, obravnavan z vidika objektivnega delovanja, je torej presegel tisto, kar je bilo potrebno za spodbujanje nizozemskih koncesionarjev, da bi si čim bolj prizadevali za prodajo na svojem pogodbenem ozemlju. narava tega sistema je pomenila značilno omejitev, omenjeno v uredbi (es) št. 1475/95, in je hkrati kršila člen 6(1)(8) na podlagi katerega izjema ne velja%quot%od tedaj, ko dobavitelj brez objektivno utemeljenega razloga distributerjem dodeli nadomestila, izračunana na podlagi namembnega kraja preprodanih motornih vozil ali stalnega prebivališča kupca%quot%. poleg tega je podjetje pne koncesionarjem zmanjšalo možnosti, da bi se izognili temu sistemu po eni strani s preverjanjem skladnosti med podrobnostmi v zvezi z naročilom vozila, ki jih je koncesionar vnesel v programsko opremo, s katero je proizvajalec upravljal svoje odnose z mrežo (dialog), ter po drugi s podatki, pridobljenimi od nacionalnega organa za registracijo.

Francés

(20) mais dès janvier 1997, les circulaires annuelles à tous les concessionnaires concernant la mise en œuvre d’un nouveau système de bonus, confirmées par d’autres éléments probatoires, prévoyaient que les voitures particulières prises en compte pour la liquidation du bonus étaient uniquement celles immatriculées sur le marche néerlandais. par conséquent, tout concessionnaire qui avait pleinement satisfait à ses objectifs de vente territoriaux, et qui donc avait acquis un droit au bonus, se voyait néanmoins nier le bénéfice du bonus ainsi acquis pour le versement (ou liquidation) de ce droit pour les ventes à des consommateurs non résidents. un tel système, considéré sous l’angle de son mode de fonctionnement objectif, allait donc au-delà de ce qui était nécessaire pour inciter les concessionnaires néerlandais à consacrer leurs meilleurs efforts de vente sur leur territoire contractuel. il était de nature à constituer l’une des restrictions caractérisées mentionnées dans le règlement (ce) no 1475/95, et à enfreindre l’article 6, paragraphe 1, point 8, au terme duquel l’exemption ne s’applique pas "dès lors que le fournisseur, sans raison objectivement justifiée, octroie aux distributeurs des rémunérations calculées en fonction du lieu de destination des véhicules automobiles revendus ou du domicile de l’acheteur". en outre, pne réduisait les possibilités pour les concessionnaires de contourner ce système en vérifiant la cohérence entre, d’une part, les références de la commande de la voiture introduites par le concessionnaire dans le logiciel par lequel le constructeur gérait ses relations avec son réseau (dialog) et, d’autre part, les données obtenues de l’organisme d’immatriculation national.

Última actualización: 2008-03-04
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Referencia: Anónimo
Advertencia: contiene formato HTML invisible

Esloveno

(1) komisija je na podlagi pritožb, ki so jih predložili določeni francoski posredniki, 5. oktobra 2005 sprejela odločbo v skladu s členom 7 uredbe (es) št. 1/2003 (v nadaljnjem besedilu%quot%odločba%quot%), naslovljeno na podjetje automobiles peugeot sa, proizvajalec avtomobilov, in peugeot nederland nv, njegovo hčerinsko podjetje, 100-odstotno odgovorno za uvoz avtomobilov znamke peugeot na nizozemsko (v nadaljnjem besedilu%quot%pne%quot%), zaradi kršitve člena 81 pogodbe. dejansko sta ti podjetji, sporazumno s koncesionarji, ki pripadajo mreži peugeot na nizozemskem, kršili člen 81 z izvajanjem dveh ukrepov, katerih namen je bilo oviranje čezmejne prodaje avtomobilov iz te države, namenjenih končnim potrošnikom, ki prebivajo v drugih državah članicah, še zlasti v franciji. prvi ukrep, katerega izvajanje je potekalo med leti 1997 in 2003, je vključeval sistem premij, plačanih koncesionarjem, kar je povzročilo diskriminiranje pri prodaji na tuje trge, in je hkrati z vidika objektivnega delovanja, presegel tisto, kar je bilo potrebno za spodbujanje nizozemskih koncesionarjev, da bi si čim bolj prizadevali za prodajo na svojem pogodbenem ozemlju. drugi ukrep, katerega izvajanje je potekalo med leti 1997 in 2001, je obsegal pritiske podjetja automobiles peugeot sa na koncesionarje, dejavne pri izvozu, to je bil neposredni ukrep, ki je okrepil vpliv diksriminatorne premije.

Francés

(1) À la suite des plaintes dont elle avait été saisie de la part de certains intermédiaires français, la commission a adopté, le 5 octobre 2005, une décision aux termes de l’article 7 du règlement (ce) no 1/2003 (ci-après "la décision"), adressée aux sociétés automobiles peugeot sa, constructeur automobile, et peugeot nederland nv, sa filiale à 100% chargée de l’importation des véhicules de marque peugeot aux pays-bas (ci-après "pne"), pour violation de l’article 81 du traité. en effet, ces entreprises ont, en accord avec les concessionnaires membres du réseau peugeot aux pays-bas, commis une infraction à l’article 81 en mettant en œuvre deux mesures visant à entraver les ventes transfrontalières de voitures en provenance de ce pays et destinées aux consommateurs finaux établis dans d’autres États membres, en particulier la france. la première mesure, mise en œuvre de 1997 à 2003, a consisté en un système de bonus versé aux concessionnaires discriminant les ventes à l’exportation et qui, considéré sous l’angle de son mode de fonctionnement objectif, allait au-delà de ce qui était nécessaire pour inciter les concessionnaires néerlandais à consacrer leurs meilleurs efforts de vente sur leur territoire contractuel. la seconde mesure, mise en œuvre de 1997 à 2001, a consisté en des pressions d’automobiles peugeot sa sur les concessionnaires actifs à l’exportation, mesure directe qui est venue renforcer l’impact du bonus discriminatoire.

Última actualización: 2008-03-04
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Referencia: Anónimo
Advertencia: contiene formato HTML invisible

Esloveno

120 -splošno ozadje (1) program galileo cilj programa galileo je vzpostaviti prvo svetovno infrastrukturo za satelitsko radijsko navigacijo in pozicioniranje, posebej prilagojeno za civilne namene. program vsebuje tehnološke, politične in gospodarske vidike. sestavljajo ga naslednje štiri zaporedne faze: opredelitvena faza, ki je potekala med letoma 1999 in 2001, v kateri je bila razvita arhitektura sistema in so bile določene storitve, ki jih bo program nudil; faza razvoja in potrditve veljavnosti, ki bi morala prvotno trajati od leta 2002 do leta 2005 in ki vključuje razvoj satelitov in prizemnih sestavnih delov sistema ter tudi potrditev veljavnosti sistema v vesolju; faza uvajanja, ki naj bi prvotno zajemala leti 2006 in 2007, z izdelavo in lansiranjem satelitov ter dokončno vzpostavitvijo zemeljskega dela infrastrukture; faza delovanja, ki naj bi se prvotno začela leta 2008 in ki zajema upravljanje sistema ter njegovo stalno vzdrževanje in izpopolnjevanje. (2) skupno podjetje galileo skupno podjetje galileo je bilo ustanovljeno z uredbo sveta (es) št. 876/2002 z dne 21. maja 2002 na podlagi določb člena 171 pogodbe za izvedbo razvojne faze in pripravo naslednjih faz programa galileo. ustanovna člana sta evropska skupnost in evropska vesoljska agencija. Člana sta tudi kitajsko in izraelsko državno podjetje. sprejeta ureditev zagotavlja enotno in učinkovito upravljanje programa. skupno podjetje galileo ima dve glavni nalogi. prvič, vodi in usklajuje potrebne raziskovalne in razvojne dejavnosti. v ta namen je sklenilo sporazum z evropsko vesoljsko agencijo, kateri je bilo zaupano izvajanje teh dejavnosti. razvija tudi dejavnosti, povezane z aplikacijami in storitvami, ki jih bo lahko nudil galileo. drugič, upravlja postopek izbire prihodnjega koncesionarja sistema. slednji bo zadolžen za upravljanje faz uvajanja in delovanja, zagotovitev potrebnega zasebnega kapitala in zagotovitev komercialnega uspeha dejavnosti. (3) nadzorni organ evropski nadzorni organ za gnss (v nadaljnjem besedilu „nadzorni organ“) je bil ustanovljen z uredbo sveta (es) št. 1321/2004 z dne 12. julija 2004 o vzpostavitvi upravljavskih struktur evropskega satelitskega radio-navigacijskega sistema vzpostavlja se postopno od poletja 2005 in bo popolnoma pripravljen za delovanje v letu 2006. njegov cilj je zagotoviti upravljanje javnih interesov v zvezi z evropskima satelitskima radionavigacijskima programoma egnos in galileo, ter nastopati kot naročnik v zvezi s prihodnjim koncesionarjem. treba je poudariti, da bosta sistema egnos in galileo v lasti nadzornega organa in da bo njuno lastništvo ostalo popolnoma javno, samo upravljanje faze uvajanja in faze delovanja bo za obdobje približno dvajset let dodeljeno koncesionarju. (4) Življenjska doba skupnega podjetja galileo, kot je predvidena v sedanjem statutu Življenjska doba skupnega podjetja galileo, ustanovljenega za izvedbo razvojne faze, temelji na trajanju te faze, ki naj bi prvotno zajemala obdobje od leta 2002 do vključno leta 2005. Člen 20(1) statuta skupnega podjetja, priloženega uredbi sveta št. 876/2002, določa naslednje: „skupno podjetje se ustanovi za obdobje štirih let od objave tega statuta v uradnem listu evropskih skupnosti.“ ker je bil statut objavljen v uradnem listu dne 28. maja 2002, obdobje štirih let, navedeno v zgoraj navedenem besedilu, poteče opolnoči 28. maja 2006. zaradi upoštevanja morebitnega podaljšanja razvojne faze pa drugi odstavek člena 20 statuta navaja: „v skladu z napredovanjem pri izpolnjevanju nalog skupnega podjetja, opredeljenih v členu 2, se to obdobje lahko podaljša s spremembo tega statuta v skladu z določbami člena 23. obdobje se v vsakem primeru podaljša za toliko časa, dokler obveznosti, ki nastanejo zaradi sporazuma iz člena 3, niso izpolnjene.“ Člen 3 statuta pa določa, da skupno podjetje sklene z evropsko vesoljsko agencijo sporazum, s katerim ji „poveri izvajanje dejavnosti, potrebnih med razvojno fazo v zvezi z vesoljskim segmentom in zemeljskim segmentom, povezanim s sistemom …“. iz tega sledi, da je treba obstoj skupnega podjetja galileo podaljšati do zaključka dejavnosti, potrebnih med razvojno fazo glede vesoljskega in zemeljskega segmenta sistema, torej de facto do zaključka razvojne faze. nujnost podaljšanja je povezana z dejstvom, da obstoj skupnega podjetja, kot je navedeno zgoraj, temelji na trajanju razvojne faze. -130 -obstoječe določbe na področju, na katerega se predlog nanaša (1) potreba po spremembi statuta skupnega podjetja zaradi prenehanja njegovega obstoja pred zaključkom razvojne faze glede na dejansko stanje programa galileo razvojna faza ne bo končana pred koncem leta 2008. Šele takrat se bodo lahko uporabljali štirje sateliti, ki jih bo zgradila in lansirala evropska vesoljska agencija v fazi, imenovani „potrditev veljavnosti sistema v vesolju“. začetek uporabe teh štirih satelitov pomeni dokončanje vesoljskega segmenta v razvojni fazi, njihova uporaba pa predvideva, da v tej fazi deluje tudi zemeljski segment. iz tega sledi, da po sedanjem statutu skupno podjetje galileo ne bi prenehalo s svojo dejavnostjo pred koncem leta 2008, kar pomeni, da bi bila njegova življenjska doba za približno tri leta daljša od prvotno predvidene. tako podaljšanje življenjske dobe skupnega podjetja po letu 2006 bi bilo nekoristno in drago, saj bo v letu 2006 nadzorni organ lahko postopno prevzel in nato izvedel vse dejavnosti, ki jih zdaj izvaja skupno podjetje. podaljšanje bi pomenilo podvajanje struktur in stroškov v trenutku, ko se tudi zdi, da bo razvojna faza programa dražja, kot je bilo prvotno predvideno. pred koncem leta 2006 bo nadzorni organ imel na voljo potrebna sredstva, zlasti glede osebja, da zaključi naloge skupnega podjetja, in sicer dokonča razvojno fazo in pripravi naslednje faze programa. da bi lahko nadzorni organ nadaljeval dejavnosti skupnega podjetja na najboljši možni način, je zaželeno, da strukturi sobivata nekaj mesecev in da je v tem obdobju nadzorni organ tesno povezan z dejavnostmi skupnega podjetja. slednji ima na voljo pridobljene izkušnje in znanje, ki jih je nujno treba prenesti na nadzorni organ. to je še zlasti pomembno glede pogajanj za sklenitev koncesijske pogodbe, ki jih mora skupno podjetje nadaljevati in zaključiti v letu 2006. zato je utemeljeno predvideti, da bo skupno podjetje prenehalo s svojimi dejavnostmi 31. decembra 2006 in bo nato likvidirano. posledično je treba spremeniti statut skupnega podjetja galileo, da bi zagotovili prenehanje dejavnosti tega podjetja 31. decembra 2006. zadevna sprememba vsebuje razveljavitev zgoraj navedenih določb člena 20 statuta skupnega podjetja in njihovo nadomestitev z novim členom 20 z naslednjim besedilom: „skupno podjetje se ustanovi za obdobje, ki se začne 28. maja 2002 in konča 31. decembra 2006.“ nadaljevanje dejavnosti skupnega podjetja do 31. decembra 2006 nima finančnih posledic za proračun skupnosti za leto 2006. financiranje dejavnosti skupnega podjetja za vse leto je že predvideno v odobrenem proračunu skupnosti. (2) potreba po spremembi statuta skupnega podjetja zaradi popravka nepravilne rabe izraza „kapital“ v členu 1 in členu 8 statuta skupnega podjetja galileo je petkrat oziroma enkrat uporabljen izraz „kapital“ za določitev sredstev, ki jih dajo na voljo skupnemu podjetju njegovi člani. ta izraz je nepravilen, saj ne ustreza resnični ekonomski naravi zadevnih vsot. sredstva, ki jih vložijo člani skupnega podjetja, niso vračljiva in se ne povrnejo, saj se ob prenehanju dejavnosti skupnega podjetja njegova opredmetena in neopredmetena sredstva neodplačno prenesejo na nadzorni organ na podlagi člena 3(1) uredbe sveta št. 1321/2004. ta sredstva so dejansko finančni prispevki ali prispevki v naravi za razvojni program, saj mora skupno podjetje porabiti vse zneske, ki so mu dani na voljo, njegov cilj pa tudi ni ustvarjanje dobička. da bi torej odstranili vsako dvoumnost glede narave sredstev, ki so dana na voljo skupnemu podjetju, je treba, preden slednji preneha obstajati, popraviti statut in izraz „kapital“ na različnih mestih v besedilu, kjer se uporablja, nadomestiti z izrazoma „prispevek“ ali „sredstva“. (3) potreba po spremembi statuta skupnega podjetja, da se mu omogoči financiranje dodatnih stroškov med razvojno fazo drugi pododstavek člena 1(4) statuta skupnega podjetja galileo določa, da finančna prispevka ustanovnih članov skupnega podjetja znašata 520 milijonov eurov za evropsko skupnosti in 50 milijonov eurov za evropsko vesoljsko agencijo. ta zneska se izračunata na podlagi prvotne ocene stroškov razvojne faze programa, ki znašajo 1,1 milijarde eurov. zdaj je gotovo, da bo dejanski strošek razvojne faze za približno 400 milijonov eurov višji od prvotno predvidenega stroška 1,1 milijarde eurov. da bi torej omogočili, da skupno podjetje delno financira te dodatne stroške, preden preneha obstajati 31. decembra 2006, je nujno treba spremeniti statut skupnega podjetja tako, da se na koncu drugega zadevnega pododstavka doda naslednji stavek: „ustanovna člana lahko po potrebi z dodatnimi prispevki financirata razvojno fazo.“ (4) postopek spremembe statuta skupnega podjetja postopek spremembe statuta skupnega podjetja galileo izhaja iz določb člena 23 statuta tega podjetja, ki navajajo: „vsak član skupnega podjetja lahko upravnemu odboru predloži predloge za spremembo tega statuta. Če se upravni odbor strinja s takimi predlogi s 75-odstotno večino glasov, komisija v skladu s postopkom, predvidenim v prvem pododstavku člena 172 pogodbe o ustanovitvi evropske skupnosti, predlaga svetu njihovo odobritev.“ prvi pododstavek člena 172 pogodbe pa navaja: „svet na predlog komisije ter po posvetovanju z evropskim parlamentom in ekonomsko-socialnim odborom s kvalificirano večino sprejme določbe iz člena 171.“ ker člen 171 pogodbe predvideva, da lahko skupnost ustanovi skupna podjetja, je postopek za spremembo statuta skupnega podjetja potem, ko je komisija predložila predlog spremembe, enak postopku za ustanovitev skupnega podjetja. v postopku se sprejme uredba sveta. vendar pa lahko komisija predloži predlog uredbe o spremembi statuta skupnega podjetja samo, če je upravni odbor skupnega podjetja že sprejel zadevne spremembe s 75-odstotno večino glasov. v tem primeru je komisija, ki zastopa evropsko skupnost, ustanovno članico skupnega podjetja, predložila upravnemu odboru skupnega podjetja predlog zadevnih sprememb in točka je bila dana na dnevi red sestanka upravnega odbora dne 2. junija 2006. v skladu z določbami tretjega pododstavka člena 3 uredbe sveta št. 876/2002 je komisija predhodno predložila isto točko nadzornemu odboru skupnega podjetja. nadzorni odbor je na svojem sestanku dne 13. marca 2006 sprejel predlagane spremembe. nato je dne 2. junija 2006 upravni odbor skupnega podjetja z zahtevano večino sprejel iste spremembe. iz tega sledi, da lahko komisija zdaj upravičeno predlaga svetu, da sprejme ustrezne spremembe statuta. -

Francés

120 -contexte général 1) le programme galileo. le programme galileo vise à mettre en place la première infrastructure mondiale de radionavigation et de positionnement par satellite spécifiquement conçue à des fins civiles. il présente une dimension à la fois technologique, politique et économique. le programme comprend les quatre phases successives suivantes: une phase de définition qui s'est déroulée de 1999 à 2001, au cours de laquelle ont été dessinée l'architecture du système et déterminés les services offerts; une phase de développement et de validation qui devait initialement s'étendre de 2002 à 2005 et qui comprend le développement des satellites et des composantes terrestres du système ainsi que la validation en orbite; une phase de déploiement qui devait initialement couvrir les deux années 2006 et 2007 avec la construction et le lancement des satellites ainsi que la mise en place complète de la partie terrestre de l'infrastructure; une phase d'exploitation qui devait initialement débuter en 2008 et qui comprend la gestion du système ainsi que son entretien et son perfectionnement constant. 2) l'entreprise commune galileo. l'entreprise commune galileo a été créée par le règlement (ce) n° 876/2002 du conseil du 21 mai 2002 sur la base des dispositions de l'article 171 du traité pour mener à bien la phase de développement et préparer les phases suivantes du programme galileo. ses membres fondateurs sont la communauté européenne et l'agence spatiale européenne. une entreprise étatique chinoise et une entreprise étatique israélienne en sont également membres. la formule retenue assure une gestion unique et efficace du programme. l'entreprise commune galileo a deux missions principales. en premier lieu, elle dirige et coordonne les actions de recherche et développement nécessaires. elle a conclu, à cette fin, un accord avec l'agence spatiale européenne, à qui la mise en œuvre de ces actions est confiée. elle développe aussi les activités relatives aux applications et services que pourra offrir galileo. en second lieu, elle gère la procédure de sélection du futur concessionnaire du système. il incombera à ce dernier de gérer les phases de déploiement et d'exploitation, d'apporter le capital privé nécessaire et d'assurer le succès commercial de l'exploitation. 3) l'autorité de surveillance. l'autorité européenne de surveillance gnss (ci après " autorité de surveillance ") a été créée par le règlement (ce) n 1321/2004 du conseil du 12 juillet 2004 sur les structures de gestion des programmes européens de radionavigation par satellite. elle est progressivement mise en place depuis l'été 2005 et sera pleinement opérationnelle durant l'année 2006. elle a pour objet d'assurer la gestion des intérêts publics relatifs aux programmes européens de radionavigation par satellite, egnos et galileo, et de jouer le rôle d'autorité concédante à l'égard du futur concessionnaire. il faut noter que les deux systèmes egnos et galileo appartiendront à l'autorité de surveillance et que leur propriété restera entièrement publique: seule la gestion des phases de déploiement et d'exploitation sera concédée au concessionnaire pour une période de l'ordre d'une vingtaine d'années. 4) la durée d'existence de l'entreprise commune galileo prévue par les statuts dans leur rédaction actuelle. créée pour mener à bien la phase de développement, l'entreprise commune galileo a une durée d'existence calquée sur la durée de cette phase, qui devait initialement couvrir les années 2002 à 2005 incluses. le premier paragraphe de l'article 20 des statuts de l'entreprise commune annexés au règlement n° 876/2002 du conseil prévoit que " l'entreprise commune est constituée pour une durée de quatre ans à dater de la publication des présents statuts au journal officiel des communautés européennes ". les statuts ayant été publiés au journal officiel du 28 mai 2002, la durée de quatre ans mentionnée par le texte précité expire le 28 mai 2006 à minuit. toutefois, pour tenir compte d'une prolongation éventuelle de la phase de développement, le second paragraphe de l'article 20 des statuts est ainsi libellé: " selon les progrès accomplis dans la réalisation des missions de l'entreprise commune définies à l'article 2, cette période peut être prolongée par modification des présents statuts, conformément aux dispositions de l'article 23. la période est, en tout état de cause, prolongée jusqu'à ce que les obligations découlant de l'accord visé à l'article 3 soient remplies ". l'article 3 des statuts, de son côté, prévoit que l'entreprise commune conclut avec l'agence spatiale européenne un accord aux termes duquel l'agence " …a la charge de la mise en œuvre des activités requises pendant la phase de développement en ce qui concerne le segment spatial et le segment terrestre associé au système… ". il découle de la combinaison de ces textes que l'existence de l'entreprise commune galileo doit se prolonger jusqu'à l'achèvement des activités requises pendant la phase de développement en ce qui concerne le segment spatial et le segment terrestre du système, c'est-à-dire, dans les faits, jusqu'à l'achèvement de la phase de développement. le caractère impératif de la prolongation est lié au fait que, comme il a été mentionné ci-dessus, la durée d'existence de l'entreprise commune est calquée sur la durée de la phase de développement. -130 -dispositions en vigueur dans le domaine de la proposition 1) la nécessité de modifier les statuts de l'entreprise commune afin de mettre fin à son existence avant l'achèvement de la phase de développement. en l'état actuel du programme galileo, la phase de développement ne sera pas achevée avant la fin de l'année 2008. c'est seulement à cette date que seront opérationnels les quatre satellites qui seront construits et lancés par l'agence spatiale européenne dans le cadre de la phase dite de " validation en orbite ". la mise en service de ces quatre satellites correspond à l'achèvement du segment spatial de la phase de développement et leur caractère opérationnel suppose que le segment terrestre de cette phase soit également en service. il en résulte qu'en l'état actuel de ses statuts, l'entreprise commune galileo ne devrait pas cesser ses fonctions avant la fin de l'année 2008, ce qui représente une durée d'existence supérieure d'environ trois ans à celle initialement envisagée. cette prolongation de l'existence de l'entreprise commune au-delà de l'année 2006 s'avère inutile et coûteuse, dès lors que l'autorité de surveillance sera en mesure de reprendre progressivement dans le courant de l'année 2006, puis de mener à bien, l'ensemble des activités actuellement exercées par l'entreprise commune. elle équivaut à une duplication des structures et des coûts, au moment où il apparaît par ailleurs que la phase de développement du programme sera plus onéreuse qu'initialement envisagé. avant la fin de l'année 2006, l'autorité de surveillance disposera des moyens nécessaires, notamment en terme de personnel, pour achever les missions de l'entreprise commune, à savoir mener à son terme la phase de développement et préparer les phases suivantes du programme. afin que l'autorité de surveillance puisse reprendre les activités de l'entreprise commune de façon optimale, il est souhaitable que les deux structures coexistent quelques mois et que l'autorité de surveillance soit, durant cette période, étroitement associée aux activités de l'entreprise commune. celle-ci dispose, en effet, d'une expérience acquise et d'une somme de connaissances qu'il est indispensable de transmettre à l'autorité de surveillance. il en est notamment ainsi pour ce qui est des négociations du contrat de concession, qui doivent être poursuivies et achevées par l'entreprise commune au cours de l'année 2006. il est dès lors raisonnable de prévoir que l'entreprise commune cessera ses activités le 31 décembre 2006 et entrera ensuite en liquidation. il y a en conséquence lieu de modifier les statuts de l'entreprise commune galileo pour prévoir que cette entreprise cessera ses activités le 31 décembre 2006. la modification en cause consiste à abroger les dispositions précitées de l'article 20 des statuts de l'entreprise commune et à les remplacer par un nouvel article 20 ainsi libellé: " l'entreprise commune est constituée pour une durée qui commence le 28 mai 2002 et qui expire le 31 décembre 2006. " la poursuite des activités de l'entreprise commune jusqu'au 31 décembre 2006 n'a pas d'incidence financière sur le budget communautaire pour l'année 2006. en effet, le financement des activités de l'entreprise commune pour l'ensemble de l'année est déjà prévu dans le budget communautaire approuvé. 2) la nécessité de modifier les statuts de l'entreprise commune pour corriger l'emploi impropre du mot " capital ". l'article premier et l'article 8 des statuts de l'entreprise commune galileo font, respectivement à cinq reprises et à une reprise, mention du mot " capital " pour désigner les fonds mis à la disposition de l'entreprise commune par ses membres. cette dénomination est impropre dans la mesure où elle ne correspond pas à la véritable nature économique des sommes en cause. en effet, les apports des membres à l'entreprise commune sont versés à fonds perdus et ne donnent lieu à aucune contrepartie puisque, à la disparition de l'entreprise commune, les biens corporels et incorporels qu'elle détiendra seront cédés gratuitement à l'autorité de surveillance, en application des dispositions du premier paragraphe de l'article 3 du règlement n 1321/2004 du conseil. ces apports sont en réalité des contributions financières ou en nature à un programme de recherche, l'entreprise commune devant dépenser l'ensemble des sommes mises à sa disposition et étant, en outre, dépourvue de tout but lucratif. dès lors, afin de lever toute ambiguïté sur la nature des fonds mis à la disposition de l'entreprise commune, il est nécessaire, préalablement à sa disparition, de corriger ses statuts et de remplacer, aux différents endroits du texte où il est employé, le mot " capital " par les mots " contribution " ou " fonds ". 3) la nécessité de modifier les statuts de l’entreprise commune pour lui permettre de financer les surcoûts de la phase de développement. le deuxième alinéa du quatrième paragraphe de l’article premier des statuts de l’entreprise commune galileo précise que les contributions financières des membres fondateurs de l’entreprise commune s’élèvent respectivement à 520 millions d’euros pour la communauté européenne et à 50 millions d’euros pour l’agence spatiale européenne. ces chiffres découlent de l’estimation initiale du coût de la phase de développement du programme, soit 1,1 milliards d’euros. il est désormais certain que le coût réel de la phase de développement sera supérieur d’environ 400 millions d’euros au coût initialement prévu de 1,1 milliard d’euros. aussi, dans le but de permettre à l’entreprise commune de financer en partie ces surcoûts préalablement à sa disparition le 31 décembre 2006, est-il nécessaire de modifier les statuts de l’entreprise commune en ajoutant la phrase suivante à la fin du deuxième alinéa en question: « ils (les membres fondateur) peuvent, au besoin, apporter des contributions complémentaires pour financer la phase de développement. » 4) la procédure de modification des statuts de l'entreprise commune. la procédure de modification des statuts de l'entreprise commune galileo découle des dispositions de l'article 23 des statuts de cette entreprise, qui sont ainsi rédigées: " tout membre de l'entreprise commune peut soumettre au conseil d'administration des propositions de modification des présents statuts. si le conseil d'administration accepte ces propositions à la majorité de 75% des voix, la commission propose au conseil leur adoption conformément à la procédure prévue à l'article 172, premier alinéa, du traité instituant la communauté européenne. " le premier alinéa de l'article 172 du traité, quant à lui, est libellé de la façon suivante: " le conseil, statuant à la majorité qualifiée sur proposition de la commission et après consultation du parlement européen et du comité économique et social, arrête les dispositions visées à l'article 171. " l'article 171 du traité prévoyant la création des entreprises communes par la communauté, il résulte de ce qui précède que la procédure de modification des statuts de l'entreprise commune est, après que la commission ait présenté une proposition de modification, identique à celle suivie pour la création de l'entreprise commune. elle passe par l'adoption d'un règlement du conseil. toutefois, la commission ne peut présenter une proposition de règlement modifiant les statuts de l'entreprise commune que si le conseil d'administration de l'entreprise commune a préalablement accepté les modifications en cause à la majorité de 75% des voix. en l'espèce, la commission, représentant la communauté européenne, membre fondateur de l'entreprise commune, a soumis au conseil d'administration de l'entreprise commune le projet des modifications en question, et le point a été inscrit à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'administration du 2 juin 2006. conformément aux dispositions de l'article 3, troisième alinéa, du règlement n 876/2002 du conseil, la commission avait, préalablement, soumis ce même point au conseil de surveillance de l'entreprise commune. lors de sa réunion du 13 mars 2006, le conseil de surveillance a accepté les modifications proposées. puis, le 2 juin 2006, le conseil d'administration de l'entreprise commune a accepté les mêmes modifications à la majorité requise. il suit de là que la commission est maintenant fondée à proposer au conseil d'adopter les modifications du statut dont il s'agit. -

Última actualización: 2008-03-04
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Referencia: Anónimo
Advertencia: contiene formato HTML invisible

Esloveno

komisija je glede nizozemske predvidela štiri ugovore, ki so podobne narave kot tisti glede nemčije, in sicer: "i) omejevalna politika v zvezi z nadomestili za koncesionarje, ii) omejevalna politika pri promocijskih kampanjah, iii) politika omejene dobave koncesionarjem ter iv) posebna opozorila in neposredno zavezujoča navodila več koncesionarjem, s katerimi se je izvajalo omejevanje izvoza."

Francés

s'agissant des pays-bas, la commission retient quatre griefs de nature similaire à ceux concernant l'allemagne, à savoir: "i) une politique restrictive en matière de rémunération des concessionnaires, ii) une politique restrictive à l'occasion de plusieurs campagnes promotionnelles, iii) une politique d'approvisionnement limité des concessionnaires, et iv) des mises en garde et injonctions directes adressées à plusieurs concessionnaires mettant en œuvre la stratégie de restriction des exportations".

Última actualización: 2008-03-04
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Referencia: Anónimo
Advertencia: contiene formato HTML invisible

Esloveno

"odvisno podjetje" pomeni podjetje, prek katerega lahko koncesionar izvaja, neposredno ali posredno, prevladujoč vpliv, ali podjetje, ki lahko izvaja prevladujoč vpliv nad koncesionarjem ali pa podjetje, ki je skupaj s koncesionarjem pod prevladujočim vplivom nekega drugega podjetja zaradi lastništva, finančne udeležbe ali pravil, ki urejajo njegovo delovanje. prevladujoč vpliv podjetja se domneva, če neposredno ali posredno, glede na drugo podjetje:

Francés

on entend par «entreprise liée» toute entreprise sur laquelle le concessionnaire peut exercer, directement ou indirectement, une influence dominante, ou toute entreprise qui peut exercer une influence dominante sur le concessionnaire ou qui, comme le concessionnaire, est soumise à l'influence dominante d'une autre entreprise du fait de la propriété, de la participation financière ou des règles qui la régissent. l'influence dominante est présumée lorsqu'une entreprise, directement ou indirectement, à l'égard d'une autre entreprise:

Última actualización: 2008-03-04
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Referencia: Anónimo
Advertencia: contiene formato HTML invisible

Esloveno

(8) podjetje automobiles peugeot sa je v obdobju od 1. januarja 1997 do 31. decembra 1999 dejansko uporabilo sistem nadomestil za koncesionarje, ki je vključeval plačilo dodatnega pavšalnega nadomestila koncesionarju (premiji%quot%bonus%quot% in%quot%superbonus%quot%) za prodajo vseh modelov osebnih vozil, registriranih na nizozemskem po 1. januarju 1997. nato je podjetje automobiles peugeot sa v obdobju od 1. januarja 2000 do 1. oktobra 2003 spremenilo sistem nadomestil za koncesionarje, da bi uvedlo variabilni del marže in hkrati obdržalo%quot%kvantitativno premijo%quot%, izplačano tistim koncesionarjem, ki so dosegli svoje cilje glede registriranih vozil znamke peugeot na nizozemskem. načelo kvantitativne premije se je v teh dveh obdobjih le malo spreminjalo. za uporabo premije so bili koncesionarji razdeljeni v dve kategoriji glede na število vozil v svojem cilju. premija je bila določena na podlagi modela vozila, kategorije koncesionarja in odstotkov doseženega cilja.

Francés

(8) dans la période comprise entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 1999, automobiles peugeot sa a en effet appliqué un système de rémunération des concessionnaires qui consistait dans le versement au concessionnaire d’une rémunération forfaitaire supplémentaire ("bonus" et "superbonus") pour la vente de tous les modèles de voitures particulières qui étaient immatriculées aux pays-bas à partir du 1er janvier 1997. ensuite, dans la période 1er janvier 2000 au 1er octobre 2003, automobiles peugeot sa a modifié le système de rémunération des concessionnaires afin d’introduire une partie variable de la marge, tout en conservant un "bonus quantitatif" payé au concessionnaire qui atteignait ses objectifs d’immatriculations de véhicules de marque peugeot aux pays-bas. le principe du bonus quantitatif n’a que peu varié durant ces deux périodes. pour l’application du bonus, les concessionnaires ont été divisés en catégories selon le nombre de voitures figurant dans leur objectif. la détermination du bonus avait lieu selon le modèle de voiture, la catégorie de concessionnaire et le pourcentage de l’objectif atteint.

Última actualización: 2008-03-04
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Referencia: Anónimo
Advertencia: contiene formato HTML invisible

Esloveno

(22) toda sprva je treba omeniti resnično protisloven značaj obrambe, ki ga je zavzelo podjetje automobiles peugeot sa. po eni strani podjetje automobiles peugeot sa dejansko uveljavlja stališče, da raven premije, vzpostavljena med leti 1997 in 2003, ni bila dovolj visoka, da bi lahko vplivala na ravnanje koncesionarjev. po drugi strani podjetje automobiles peugeot sa poudarja, da bi bil zadevni sistem, in zlasti raven rabata, dodeljenega koncesionarjem, ki je dosegla njihove cilje prodaje, nepogrešljiva pri dodelitvi ustreznih gospodarskih spodbud za zagotovitev, da bi si koncesionarji čim bolj prizadevali za prodajo na svojih pogodbenih ozemljih. poleg tega dokazilni elementi, zbrani med zaslišanjem, potrjujejo razloge za pritožbo o odločilnih vplivu ukrepov s prikazom, da je bila premija za koncesionarje pomembna med vsem obdobjem in da je njen izpad pri prodaji na tuje trge odločilo vplival na interes koncesionarjev glede prodaje nerezidentom.

Francés

(22) mais il convient d’abord de relever le caractère intrinsèquement contradictoire de la défense avancée par automobiles peugeot sa. d’une part, en effet, automobiles peugeot sa fait valoir que le niveau du bonus maintenu en place de 1997 à 2003 aurait été trop faible pour avoir pu influer sur le comportement du concessionnaire. d’autre part, automobiles peugeot sa souligne que le système en cause, et notamment le niveau de rabais octroyé aux concessionnaires ayant atteint leurs objectifs de ventes, aurait été indispensable pour fournir les incitations économiques appropriées pour s’assurer les meilleurs efforts de vente de la part des concessionnaires sur leurs territoires contractuels respectifs. en outre, les éléments probants recueillis au cours de l’enquête valident les griefs sur l’impact significatif des mesures en démontrant que le bonus était important pour les concessionnaires durant toute la période, et que sa perte sur les ventes à l’export a eu un impact significatif sur l’intérêt des concessionnaires à vendre à des consommateurs non résidents.

Última actualización: 2008-03-04
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Referencia: Anónimo

Esloveno

(28) v podkrepitev tega sklepa, je francija začela naštevati pogoje za nastanek parka bioscope in nato dodala še konkreten opis projekta, kot ga je opredelil sindikat symbio v sodelovanju s podjetjem smvp. ta opis temelji na pedagoškem značaju parka in izobraževalnem vidiku razstavljenih zanimivosti, ki so zelo drugačne od tradicionalnih tematskih parkov. francija vztraja na dejstvu, da park v nobenem primeru v prihodnosti ne more spremeniti zasnove, ker vsaka sprememba vpliva tudi na drugačno pedagoško usmeritev, ki bi bila v nasprotju s konvencijo med koncesionarjem in državo.

Francés

(28) afin d’étayer ce raisonnement, la france commence par rappeler les conditions de la genèse du bioscope, puis donne une description concrète du projet de parc tel qu’il a été défini par le symbio en collaboration avec la smvp. cette description insiste sur la nature pédagogique du parc et sur l’aspect éducatif de ses attractions, très différentes des manèges des parcs d’attractions classiques. la france insiste sur le fait que le parc ne pourra en aucun cas changer à l’avenir de concept, car toute modification altérant sa vocation pédagogique serait contraire à la convention passée entre le concessionnaire et l’État.

Última actualización: 2008-03-04
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Referencia: Anónimo

Esloveno

po drugi strani podjetje automobiles peugeot sa poudarja, da bi bil zadevni sistem, in zlasti raven rabata, dodeljenega koncesionarjem, ki je dosegla njihove cilje prodaje, nepogrešljiva pri dodelitvi ustreznih gospodarskih spodbud za zagotovitev, da bi si koncesionarji čim bolj prizadevali za prodajo na svojih pogodbenih ozemljih.

Francés

d’autre part, automobiles peugeot sa souligne que le système en cause, et notamment le niveau de rabais octroyé aux concessionnaires ayant atteint leurs objectifs de ventes, aurait été indispensable pour fournir les incitations économiques appropriées pour s’assurer les meilleurs efforts de vente de la part des concessionnaires sur leurs territoires contractuels respectifs.

Última actualización: 2014-11-06
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Referencia: Anónimo

Esloveno

toda od januarja 1997 dalje je bilo v letnih okrožnicah, poslanih vsem koncesionarjem, glede izvajanja novega sistema premij, potrjenih z drugimi poskusnimi elementi, predvideno, da so se pri izplačilu premije upoštevala samo tista osebna vozila, registrirana na nizozemskem trgu.

Francés

mais dès janvier 1997, les circulaires annuelles à tous les concessionnaires concernant la mise en œuvre d’un nouveau système de bonus, confirmées par d’autres éléments probatoires, prévoyaient que les voitures particulières prises en compte pour la liquidation du bonus étaient uniquement celles immatriculées sur le marche néerlandais.

Última actualización: 2014-11-06
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Referencia: Anónimo

Esloveno

poleg tega je podjetje pne koncesionarjem zmanjšalo možnosti, da bi se izognili temu sistemu po eni strani s preverjanjem skladnosti med podrobnostmi v zvezi z naročilom vozila, ki jih je koncesionar vnesel v programsko opremo, s katero je proizvajalec upravljal svoje odnose z mrežo (dialog), ter po drugi s podatki, pridobljenimi od nacionalnega organa za registracijo.

Francés

en outre, pne réduisait les possibilités pour les concessionnaires de contourner ce système en vérifiant la cohérence entre, d’une part, les références de la commande de la voiture introduites par le concessionnaire dans le logiciel par lequel le constructeur gérait ses relations avec son réseau (dialog) et, d’autre part, les données obtenues de l’organisme d’immatriculation national.

Última actualización: 2014-11-06
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Referencia: Anónimo

Esloveno

je licenčni organ v razmerju do zasebnega koncesionarja, ki je pristojen za izvajanje in vodenje faze uvajanja in faze delovanja galilea (v nadaljevanju „koncesionar“); v tem kontekstu sklene s koncesionarjem koncesijsko pogodbo; zagotavlja, da koncesionar upošteva koncesijsko pogodbo in k njej priložene specifikacije, v primeru neizpolnjevanja obveznosti koncesionarja pa sprejme vse ustrezne ukrepe, da zagotovi kontinuiteto storitev; koncesionarju dodeli pravico uporabe opredmetenih in neopredmetenih sredstev iz člena 3(1) v času trajanja koncesije.

Francés

elle est l'autorité concédante à l'égard du concessionnaire privé, chargé de la mise en œuvre et de la gestion des phases de déploiement et d'exploitation du programme galileo (ci-après dénommé «le concessionnaire»). À ce titre, elle conclut avec ce dernier le contrat de concession et veille au respect par le concessionnaire du contrat de concession et du cahier des charges qui lui est annexé et prend toutes les mesures appropriées pour assurer la continuité des services en cas de défaillance du concessionnaire. elle cède au concessionnaire le droit d'utilisation, pour la durée de la concession, des biens corporels et incorporels mentionnés à l’article 3, paragraphe 1;

Última actualización: 2014-11-15
Frecuencia de uso: 1
Calidad:

Referencia: Anónimo

Obtenga una traducción de calidad con
4,401,923,520 contribuciones humanas

Usuarios que están solicitando ayuda en este momento:



Utilizamos cookies para mejorar nuestros servicios. Al continuar navegando está aceptando su uso. Más información. De acuerdo